Les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH) sont les plus touchés par le VIH et les autres IST en France.

Sur 10 personnes qui découvrent leur séropositivité chaque année, 4 à 5 sont des HSH, alors que la population des HSH sexuellement actifs est estimée à 1,5 % de la population générale. C’est également la population la plus touchée par les autres IST (syphilis, gonorrhées, condylomes…). Plus d’informations sur l’épidémiologie

Le risque de VIH et d’IST reste donc très présent pour les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes, malgré les différentes stratégies préventives mises en œuvre depuis le début de l’épidémie pour se protéger eux et leurs partenaires.

Aujourd’hui, le préservatif n’est plus le seul moyen de prévention pour le VIH (mais le seul qui protège contre les autres IST). Grâce à l’arrivée de nouveaux outils de prévention du VIH, différentes solutions existent pour se protéger et protéger ses partenaires d'un soir, de quelques jours, de plusieurs mois ou de la vie.

Cette enquête vise à mieux connaitre l’utilisation des différents moyens de protection afin d’adapter l’information aux besoins de ses usagers.

L’enquête est réalisée par Santé publique France avec le soutien de l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites virales (ANRS).
Site internet de Santé Publique France : http://www.santepubliquefrance.fr/
Site internet de l'ANRS : http://www.anrs.fr/

Cette enquête s’adresse aux hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes au cours de leur vie, qu’ils se définissent homosexuels, gay, bisexuels, hétérosexuels...

L’enquête s’intéresse aux rapports sexuels entre hommes. Si vous vous définissez comme hétérosexuel, vous êtes invités à répondre uniquement si vous avez eu au moins un rapport sexuel avec un homme au cours de votre vie.

Les personnes transgenres ou transexuelles peuvent répondre si elles se reconnaissent comme homme ayant des rapports sexuels avec des hommes.

Cette enquête cherche à recueillir un maximum de réponses afin d’avoir le panorama le plus complet possible de la diversité des profils, des sexualités et des sociabilités des hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes. Votre participation contribuera à atteindre cet objectif et à créer des informations les plus adaptées à vos besoins.

Il suffit de cliquer sur "Je participe" sur la page d'accueil et répondre aux différentes questions qui s'afficheront.

Le questionnaire est en ligne du 16 février au 30 mars 2017. Passé cette date, il ne sera plus possible d’accéder au questionnaire. En 2018, une nouvelle édition du questionnaire sera proposée afin de mesurer les évolutions.

La durée du questionnaire est d'une dizaine de minutes environ. Il est demandé une réponse à chaque question. Pour certaines questions, vous aurez la possibilité de répondre « Je ne sais pas ». Si vous avez un doute, sélectionnez la réponse qui vous semble la plus proche de ce que vous avez l'habitude de faire. S’il s’agit d’un nombre ou d’une date dont vous ne connaissez pas la valeur exacte, donnez une approximation.

A noter : si vous fermez le site de l’enquête ou votre navigateur avant d’avoir terminé de répondre au questionnaire, vous devrez recommencer depuis le début.

Oui, aussi bien au niveau de votre connexion informatique que de l’analyse de vos réponses.
Les questions que l’on vous pose dans le questionnaire ne permettront en aucun cas de vous identifier.

Nous encourageons les participants à partager l’enquête avec d’autres personnes susceptibles d’être intéressées.

En cliquant sur le lien Facebook ou Twitter, un message apparaîtra sur votre page personnelle, informant vos amis de l’enquête et leur proposant d'aller sur le site dédié. Le message suivant s’affichera sur le mur de votre page Facebook « Une enquête menée par Santé publique France du 16 février au 30 mars 2017 : http://www.enquete-prevention.fr». Sur Twitter, l'un des tweet suivant sera publié « Pour faire avancer les choses, participe à une enquête qui compte #rapportausexe #santé #sexualité #hommesentreeux » ou « J’ai participé à cette enquête de prévention. Toi aussi, tu peux remplir le questionnaire #rapportausexe #santé » si vous twittez à la fin de l'enquête.

Si vous répondez à l’enquête, vos données présentes sur les réseaux sociaux ne seront en aucun cas liées à vos réponses au questionnaire. Vous pouvez également faire connaître l’enquête en en parlant autour de vous ou en indiquant son existence sur d’autres sites, comme des forums, des blogs, etc.

Les premiers résultats seront disponibles dans le courant du dernier trimestre 2017. Ils seront mis en ligne sur le site de Santé publique France.

JE PARTICIPE